Open Source et reversements : distinguer les fonctionnalités du savoir-faire

Par Hervé ASTIER
Directeur associé chez Lanteas

Open Source et concurrence ne sont pas des termes antinomiques.
En particulier pour les intégrateurs qui, comme nous avec la solution de G.R.U. Capdemat, sont confrontés à des marchés mettant en concurrence de multiples intégrateurs.
Dans ce contexte, quid des reversements des développements de chaque intégrateur ?

La question mérite d’être posée, et les réponses ne sont pas évidentes.

Pour remporter ces marchés d’intégration, les intégrateurs doivent présenter des éléments différenciants dans leur outils, leurs méthodes et leur savoir-faire d’intégrateur.

Différencier les fonctionnalités et les développements d’intégration

La ligne de conduite que nous nous sommes fixés est de bien différencier les développements d’intégration de ceux de l’édition de logiciels.
En matière de G.R.U., les premiers concernent par exemple le parcours usager, l’ergonomie, la connexion aux SI, le paramétrage ; les seconds concernent les fonctionnalités intrinsèques du produit.

A titre d’exemple, autour de Capdemat Lanteas a développé des modules additionnels et des packs métiers.

Cas des modules fonctionnels complémentaires :

Récemment, nous avons pris la décision de proposer aux utilisateurs Capdemat en téléchargement gratuit les modules additifs que nous avions développés :

  • Prise de rendez-vous
  • Saisine (SVE)
  • Paiement en ligne
  • Téléservices hors compte

Pour ces modules qui sont composés essentiellement de fonctionnalités produits, nous sommes conformes aux bonnes pratiques de l’Open source : une version communautaire librement téléchargeable en licence GNU GPL, et une version premium payante avec support Lanteas et éventuelles fonctionnalités avancées.

Cas des packs métiers :

Les packs métiers sont des packages proposés à nos clients Capdemat qui intègrent un ensemble de pré-paramétrage et de développements d’intégration :

– formulaires de dépôt conforme à l’attendu du web service de connexion métier (paramétrage capdemat)
– paramétrage du flux dans Capdemat (paramétrage capdemat)
– méthode d’appairage et gestion de la confidentialité des dossier (intégration)
– réalisation d’une base de données intermédiaire de médiation avec l’outil métier (intégration)
– réalisation de packages de données de synthèse dans Capemat côté GRU (intégration, pourrait ne pas être implémenté)
– réalisation de pages de données spécifiques sur le portail usager (intégration, exemple : plan d’aide APA)
– orchestration des flux entre capdemat et l’outil métier.

Bien que très utiles et faisant gagner un temps précieux, ils sont réalisés sur la base des composants standard de la solution, à ce titre ils représentent notre savoir-faire technique et métier d’intégrateur ; ils ne sont donc pas reversés.

Ils permettent à nos clients d’aller plus vite pour déployer leurs téléservices complexes (APA, MPDH, Enfance…) à moindre coût puisque le pré-paramétrage est mutualisé dans le coût de la licence.

Le socle étendu Lanteas : sublimer les fonctions contenues dans le core communautaire

Pour distinguer notre offre d’intégration de celle des autres intégrateurs, nous avons également réalisé un « pré-paramétrage » et un développement d’intégration du portail usagers que nous avons baptisé « socle étendu« .

Ce socle étendu s’appuie intégralement sur la version Capdemat communautaire (actuellement V2, nous préparons un socle étendu V3) et l’enrichit d’un parcours usager propre à l’intégration que préconise les experts Lanteas. Ce travail d’intégration et d’habillage, tout autre intégrateur pourrait le réaliser, comme nous l’avons fait, sur la base de la version communautaire de la solution Capdemat.
Il représente notre savoir-faire, notre compétence en G.R.U. , notre maîtrise des outils Capdemat (en particulier WordPress et SuiteCRM).

Une tuile de service du socle étendu appelant des téléservices du module RDV

Dans le socle étendu Lanteas, il y a néanmoins des fonctionnalités pures, comme le porte-document « collectivité » et le « partage d’entités », que nous avons décidé de proposer en reversement gratuits à la communauté, afin que ces fonctions essentielles puissent être intégrées au socle communautaire.